Robots-pilotes

Demain, tous pilotes de robots !

Incubateur mythique fondé par Scott Hassan, Willow Garage s’est sabordé après une dizaine d’années de recherche active, convaincu des limites technologiques de sa vision d’une robotique totalement autonome. Parmi ses projets orphelins, Heaphy marque un tournant de la cobotique. Tim Field, son concepteur, constatant que malgré les avancées techniques, les capacités des robots autonomes ne permettaient pas l’exécution de tâches complexes et critiques pour le développement du marché, a proposé une approche radicalement nouvelle : au lieu de chercher à améliorer l’intelligence artificielle des robots, pourquoi ne pas plutôt se concentrer sur l’optimisation de fonctionnalités leur permettant d’être plus facilement assistés par l’intelligence humaine ?

Heaphy projetait donc d’employer des êtres humains formés à opérer des robots à distance via Internet. Il associait ainsi les performances du robot et la perspicacité humaine. Il avait imaginé une plateforme de crowdsourcing semblable à l’Amazon Mechanical Turk (MTurk) qui utilise des hommes pour effectuer plus efficacement des tâches impossibles pour les machines. Les employés, appelés fournisseurs de services, y choisissent librement des tâches à exécuter en ligne et sont rémunérés en fonction.

L’idée d’Heaphy était d’associer la télérobotique au crowdsourcing du travail. Ce projet n’a jamais vu le jour mais son anticipation d’une nouvelle manière de travailler est devenue réalité. A l’instar des pilotes de drônes qui survolent des milliers de kilomètres depuis leur fauteuil, une large proportion des emplois de demain peuvent être envisagés à distance. Des applications sont déjà en place dans le domaine des services avec les robots de téléprésence comme le BEAM, l’AVA ou le VGO pour télécommuniquer en pleine mobilité, ou à l’hôpital avec le robot de chirurgie DA VINCI. Mais c’est dans l’industrie qu’il faut s’attendre à une explosion du marché des robots téléopérés qui seront légions pour travailler dans des milieux hostiles ou dangereux en toute sécurité.

Bienvenue dans un monde où le robot ne tue pas l’emploi mais le génère !

 

Bruno Bonnell

Et aussi : Robo techno stratégie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>